]> Contribution 2012 » Déroulement du Projet » Un nouveau cadre - FONDATION BEYELER – NATIONALE SUISSE - CONSERVATION PROJECT HENRI MATISSE «ACANTHES»
Fondation Beyeler

 
Contribution 2012
Contribution 2011
Contribution 2010
Contribution 2009
< Back to overview
mercredi, 6. juin 2012

Un nouveau cadre

Un nouveau cadre

 

Acanthes est l’une des plus grandes œuvres de la Collection Beyeler ; c’est également le plus grand tableau encadré et mis sous verre. Le nouvel encadrement doit accentuer « la forme réduite à l’essentiel » chère à Matisse. Ouvrant une « fenêtre sur le monde du tableau », un cadre ornemental joue un rôle important dans l’appréhension que l’on fait d’une œuvre. Il sert d’intermédiaire entre cette dernière et son environnement. Si le cadre ne doit pas dominer le tableau qu’il entoure, il doit néanmoins lui apporter un certain contrepoids, pour permettre au tableau d’exercer toute son efficacité. L’encadrement représente par ailleurs une mesure essentielle de conservation, par la protection qu’il assure. Un cadre stabilise la structure, et l’ajout d’un verre spécial permet de préserver les surfaces délicates de la saleté, des dégâts mécaniques et des rayons lumineux nocifs.

S’agissant d’Acanthes, on s’est attaché à obtenir un résultat qui donne toute satisfaction sur le plan visuel. Au cours du long et difficile processus de choix, les restaurateurs ont collaboré étroitement avec des spécialistes de l’encadrement et avec les conservateurs de Fondation Beyeler.
La première question était celle de l’essence de bois la mieux adaptée à l’œuvre, la seconde celle de la largeur du profil de baguette qui permettrait de réaliser un cadre aux proportions harmonieuses. Une des mesures les plus utiles en l’occurrence a été d’appliquer directement contre l’œuvre des modèles de baguettes d’une grande longueur, à l’aide desquelles il a été possible de procéder peu à peu au choix d’une baguette définitive.

Quant à la mise en place d’une vitre de protection, nous avons aujourd’hui la chance de pouvoir obtenir, grâce à une réalisation spéciale, une plaque de verre acrylique d’un seul tenant. On évite ainsi la ligne de soudure gênante que comportait la vitre antérieure. En même temps, ce verre assure une protection optimale contre les rayonnements UV nocifs.